متنديات الوظيفة و الحوارالثقافي لجامعة ابن زهر اكادير

مرحبا بك زائرنا الكريم للاستفادة معنا قم بالتسجيل في المنتدى
متنديات الوظيفة و الحوارالثقافي لجامعة ابن زهر اكادير

مرحبا بكم في منتديات الوظيفة و الحوارالثقافي لجامعة ابن زهر اكادير

[url=http://www.0zz0.com/realpic.php?s=3&pic=2011/12/23/13/453909958.jpg]
اخير المسجلين مراد لواح
تم اضافة منتديات اكلية القانون
اخر المسجلين مراد لواح فمرحبا به

التبادل الاعلاني

المتواجدون الآن ؟

ككل هناك 1 عُضو حالياً في هذا المنتدى :: 0 عضو مُسجل, 0 عُضو مُختفي و 1 زائر

لا أحد


[ مُعاينة اللائحة بأكملها ]


أكبر عدد للأعضاء المتواجدين في هذا المنتدى في نفس الوقت كان 16 بتاريخ 2015-03-01, 06:14

أفضل 10 أعضاء في هذا المنتدى

احصائيات

أعضاؤنا قدموا 163 مساهمة في هذا المنتدى في 132 موضوع

هذا المنتدى يتوفر على 64 عُضو.

آخر عُضو مُسجل هو el kouf فمرحباً به.

موقع تانوية الامان

دخول

لقد نسيت كلمة السر


    Sécurité des routes et des véhicules automobiles

    شاطر

    المدير
    Admin

    عدد المساهمات : 131
    نقاط التمييز : 2147483647
    الرتبة : 0
    تاريخ التسجيل : 05/02/2009

    Sécurité des routes et des véhicules automobiles

    مُساهمة  المدير في 2009-12-23, 14:13

    Sécurité des routes et des véhicules automobiles
    Savez vous qu'un plus grand nombre de personnes ont perdu la vie sur les routes du Canada au cours des 50 dernières années que lors des deux guerres mondiales? En fait, les chiffres nous indiquent qu'en moyenne, huit Canadiens et Canadiennes par jour perdent la vie dans des collisions de la route, et un nombre encore plus élevé de personnes sont gravement blessées.
    La direction générale de la sécurité routière de Transports Canada désire que les routes du Canada deviennent les plus sécuritaires au monde. C'est pourquoi nous travaillons à réduire le nombre de décès, de blessures, de dommages matériels, de dommages à l'environnement ainsi que de répercussions sur l'économie, comme les journées d'absence du travail et la hausse des taux d'assurance, qui résultent de l'utilisation de véhicules automobiles au Canada.
    La sécurité routière est une responsabilité partagée. C'est pourquoi, conformément à la Loi sur la sécurité automobile du Canada, nous travaillons avec l'industrie, les groupes communautaires et les partenaires gouvernementaux pour établir des normes de sécurité nationales en vue de la conception et de la construction de véhicules et de routes sécuritaires, ainsi que promouvoir des conducteurs et passagers en sécurité.

    Routes sécuritaires
    Trois éléments font en sorte que les routes et les autoroutes du Canada soient aussi sécuritaires.L'éducation et la formation des conducteurs; les policiers qui appliquent la loi et la conception et l'entretien des routes.

    Quels sont donc les éléments qui rendent une « bonne route » sécuritaire? Ce sont des éléments comme la façon et l'endroit où elle est construite, les limites de vitesse, les feux de circulation, les panneaux d'arrêt, les carrefours giratoires, etc. Cette section examine les quatre aspects suivants :
    Carrefours giratoires
    Consultez cette section pour savoir comment les carrefours giratoires permettent de faciliter la circulation, de réduire le bruit et d'améliorer la sécurité.
    Contrôle de la circulation
    Consultez cette section pour savoir comment les ingénieurs de la circulation contribuent à la sécurité des routes du Canada au moyen de feux de circulation, de marques sur la chaussée, etc..
    Recherche de mesures de prévention d'ingénierie en sécurité routière
    Consultez cette section pour connaître les travaux en cours pour doter le pays des routes les plus sécuritaires au monde.
    Routes rurales
    Consultez cette section pour savoir pourquoi la plupart des collisions de la route se produisent dans des endroits où il y a beaucoup de gens, alors que les pires d'entre elles se produisent à l'extérieur de la ville.
    Véhicules sécuritaires
    Il existe toutes sortes de véhicules : des automobiles, des camions, des fourgonnettes, des autobus scolaires, des scooters, des motocyclettes, etc. Puisque tous ces véhicules doivent partager la route, il est important de comprendre les particularités de chaque type de véhicules et les raisons pour lesquelles ils doivent tous être sécuritaires et bien entretenus.
    Autobus, autobus scolaires et grandes fourgonnettes
    Renseignements sur les dispositifs de sécurité et les préoccupations propres aux véhicules à passagers.
    Constructeurs de véhicules
    Renseignements pour aider les constructeurs canadiens et étrangers à respecter les normes et les règlements de la Loi sur la sécurité automobile.
    Dispositifs de sécurité du véhicule
    Renseignements sur l’importance des sacs gonflables, des ceintures de sécurité, des sièges d’enfant, contrôle électronique de la stabilité (ESC), système de freinage antiblocage et d’autres dispositifs dans l’amélioration de la sécurité automobile.
    Enquêtes sur les défauts et rapels des véhicules
    Renseignements généraux, exemples de défauts de véhicules et d’applications pour déposer un rapport.
    Importation de véhicules
    Tout ce que vous devez savoir sur l’importation d’un véhicule au Canada à partir des États-Unis ou de n’importe quel pays dans le monde.
    Transporteurs routiers
    Renseignements généraux, rapports de recherche, statistiques, normes et applications pour les conducteurs de gros camions.
    Véhicules à basse vitesse
    Ces véhicules électriques ne peuvent aller aussi vite que les autres voitures et camions, mais ils ont tout de même leurs propres règles de sécurité.
    Conducteurs et passagers en sécurité
    Pour conduire prudemment, il est essentiel de prêter attention à la route en tout temps et de veiller à ce que les passagers (et les enfants) soient toujours attachés correctement. Cette section porte sur les facteurs susceptibles de distraire les conducteurs, et elle comprend des trucs pour assurer une sécurité maximale sur la route.
    Cellulaires et distractions
    L'utilisation du téléphone cellulaire au volant (même un téléphone mains libres) réduit l'attention du conducteur sur la route. Consultez cette section pour en savoir davantage.
    Conducteurs de véhicules utilitaires
    Renseignements généraux destinés aux conducteurs de véhicules utilitaires, tels que sur les heures de service et la fatigue chez le conducteur ainsi qu’un aperçu du Groupe des transporteurs routiers.
    Conduite avec facultés affaiblies
    Rapports de recherche et articles sur les raisons pour lesquelles il est insensé de conduire avec facultés affaiblies.
    Sécurité des enfants
    Obtenez des renseignements sur les sièges d'enfant, la sécurité à bord des autobus scolaires et d'autres façons d'assurer la sécurité des enfants sur la route.
    Sécurité de la circulation routière
    Renseignements généraux, études et conseils à l'intention de la police, des ingénieurs de la circulation routière et du public.
    La conduite en hiver
    Conduire sur les routes mouillées, glissantes ou enneigées est une réalité pour la plupart des Canadiens et des Canadiennes.

    Partager la route en toute sécurité : c'est l'affaire de tous
    Un plus grand nombre que jamais d'automobiles, d'autobus et de camions empruntent les routes du Canada. En raison de l'accroissement de la circulation, il est de plus en plus important de partager la route en toute sécurité. Tous les conducteurs doivent :
    • comprendre comment fonctionnent les différents types de véhicules et pourquoi les autres conducteurs agissent de certaines façons,
    • acquérir les connaissances et les compétences pour agir de façon sécuritaire face à différents types de véhicules,
    • Faire preuve de patience et de courtoisie avec les tous les usagers de la route, même les moins compréhensifs et moins expérimentés.
    En avril 2001, Transports Canada et ses partenaires provinciaux et territoriaux ont lancé un plan de sécurité routière pour le Canada, intitulé Vision sécurité routière 2010, dont le but est de faire des routes du Canada les plus sûres au monde. Un des objectifs du programme est de réduire de 20 % le nombre de décès et de blessures graves imputables à des collisions mettant en cause des camions et des autobus.
    Partager la route en toute sécurité,
    c'est l'affaire de tous ses usagers
    Les collisions mettant en cause des camions et des autobus on causé 578 décès et 15 913 blessures en 2003. La plupart de ces décès et blessures ne se sont pas produits chez les conducteurs de camions et d'autobus. Les occupants des plus petits véhicules représentent plus de 70 % de ces décès et 62 % de ces blessures.
    Transports Canada et ses partenaires en sécurité routière veulent aider tous les usagers à partager les routes canadiennes en toute sécurité.

    Conducteurs d'automobiles : comprendre les gros véhicules
    Quand un véhicule de passagers entre en collision avec un camion plus lourd ou un autobus, les conséquences peuvent être souvent tragiques. Même si les collisions mettant en cause des camions et des autobus ne représentent que 8,7 % de toutes les collisions, elles font 21 % de toutes les victimes. Et ce sont les occupants des petits véhicules qui sont le plus souvent frappés. En comprenant mieux comment fonctionnent et se déplacent les gros véhicules, les automobilistes peuvent mieux se préparer à réduire les risques de collision.
    Les gros camions et les autobus sont différents des voitures, même des grosses voitures. Pour conduire ces gros véhicules, il faut des compétences et une formation supplémentaires, surtout quand les conditions routières sont difficiles, qu'il fait mauvais ou que la circulation est dense. Quand les camions et les autobus accélèrent, ralentissent, gravissent une pente, changent de voie et font un virage, ils ne se comportent pas comme les automobiles. Plus un véhicule est imposant, plus ses angles morts sont grands, plus il a besoin d'espace pour manoeuvrer et plus il prendra de temps pour accélérer ou s'arrêter.
    Souvenez-vous : Faites preuve de patience et de courtoisie à l'égard de tous les autres usagers de la route. En veillant sur leur sécurité, vous veillez sur la vôtre.
    Les camions et les autobus sont beaucoup plus puissants que les automobiles et doivent aussi tirer une charge plus lourde. Le conducteur d'un véhicule poids lourd peut devoir effectuer 10 changements de vitesse pour atteindre sa vitesse de croisière et prendre deux fois plus de temps et parcourir deux fois plus de distance qu'une automobile avant de s'arrêter. Les gros camions et les autobus prennent de grands virages et il se peut qu'ils doivent avancer d'abord dans la direction opposée avant de s'engager dans une intersection.
    Les conducteurs de camion et d'autobus connaissent les limites et la puissance de leur véhicule et prennent donc leur conduite très au sérieux.
    Toutefois, peu importe la compétence de ces conducteurs professionnels, leur véhicule impose des limites physiques à l'efficacité avec laquelle ils peuvent réagir à des manoeuvres inattendues des autres usagers de la route.
    La partie Partager la route avec les automobiles de la section Conduire un gros camion ou un autobus sera très utile aux automobilistes qui conduisent occasionnellement de plus gros véhicules comme des fourgons de location pour le déménagement ou une caravane motorisée.
    Conseils pratiques pour les conducteurs automobiles
    Angles morts
    Les conducteurs de gros camions et d'autobus ont à l'avant un plus vaste champ de vision et de plus gros rétroviseurs extérieurs. Mais n'oubliez pas que leurs angles morts sont plus nombreux et plus importants. Évitez de rester dans un de leurs angles morts - si vous n'apercevez pas le conducteur du camion ou de l'autobus dans son rétroviseur extérieur, il ne vous verra probablement pas non plus).

    À l'approche des gros véhicules
    Les plus gros véhicules créent plus de turbulence atmosphérique en roulant à leur vitesse de croisière, ce qui peut déstabiliser votre voiture quand vous vous approchez d'eux. À leur approche, tenez fermement votre volant.
    Lorsque la chaussée est mouillée ou enneigée, les roues des camions et des autobus vous éclaboussent. Dans ce cas, mettez vos essuie-glaces en marche à l'approche des camions et autobus pour vous assurez de mieux voir en tout temps.

    Suivre un véhicule lourd
    Il est toujours dangereux de talonner un véhicule, mais suivre un gros camion ou un autobus l'est encore davantage. Le talonnage ne vous permet pas de bien voir ce qui se passe devant et empêche le conducteur du camion ou de l'autobus de vous voir. Gardez une distance de sécurité quand vous le suivez et rappelez-vous que si vous ne voyez pas l'autre conducteur dans son rétroviseur extérieur, il ne vous voit pas non plus.
    Dans la mesure du possible, gardez la gauche dans votre propre voie. Vous accroîtrez ainsi votre champ de vision et permettrez au conducteur de camion ou d'autobus de mieux vous voir.
    Laissez une bonne distance quand vous suivez un gros véhicules et devez vous arrêtez dans une pente. Les véhicules plus lourds peuvent reculer jusqu'à 4,5 mètres (15 pieds) lorsque le conducteur relâche le frein avant d'accélérer.
    Distance de freinage
    Ne vous faufiler dans la zone de freinage qu'un conducteur de camion ou d'autobus laisse entre son véhicule et celui qui le précède. Cette zone lui permet de freiner en toute sécurité. En réduisant cette distance de freinage, vous pourriez obliger le conducteur qui vous suit à faire un choix difficile : freiner brusquement et risquer de causer une embardée ou de heurter votre véhicule.
    Grands rayons de virage
    Il arrive parfois que les gros véhicules doivent effectuer un large écart avant de tourner en toute sécurité - ils avancent d'abord vers la droite avant de tourner à gauche ou vers la gauche avant de tourner à droite. Surveillez leurs clignotants et donnez-leur suffisamment de place pour effectuer leur manoeuvre. Ne vous aventurez jamais entre un camion ou un autobus qui tourne et le bord de la route car vous risqueriez de vous retrouver coincé.


    Dépassement
    Ne restez pas dans la voie de dépassement quand vous doublez un camion ou un autobus. Lorsque vous voyez complètement le camion dans votre rétroviseur, jetez un coup d'oeil par-dessus votre épaule, mettez votre clignotant et retournez dans la voie de droite.
    Ne doublez jamais un autobus ou un camion par la droite - c'est le côté où les angles morts sont les plus importants. Si le conducteur du véhicule lourd doit se déplacer vers la droite, il pourrait ne pas vous voir à temps pour éviter la collision.
    Faire marche arrière
    Les conducteurs des gros véhicules ne peuvent voir les objets qui sont près derrière eux. Si personne ne les aide, éloignez-vous d'un camion ou d'un autobus qui fait marche arrière.
    Signalez vos intentions
    Les camions et les autobus prennent plus de temps et ont besoin d'une plus grande distance que les automobiles pour accélérer, manoeuvrer ou s'arrêter. Quand vous êtes près d'un gros véhicule, signalez vos intentions suffisamment tôt pour donner le temps au conducteur de camion ou d'autobus de réagir en toute sécurité.
    En terrain montagneux
    La vitesse des gros véhicules varie en terrain montagneux - elle augmente dans une descente et diminue dans une montée. En accélérant dans une descente, un conducteur peut prendre suffisamment de vitesse pour lancer son véhicule dans la prochaine montée à une vitesse raisonnable. Veillez à ajuster votre propre vitesse pour garder une distance de sécurité.
    Si, dans une montée, vous suivez un gros véhicule plus lent que vous, souvenez-vous que le conducteur fait probablement de son mieux pour garder sa vitesse. Soyez patient et ralentissez afin de conserver une distance de sécurité.
    Si, dans une descente, un gros véhicule se rapproche rapidement de vous, accélérez légèrement - s'il est sécuritaire de le faire - afin de toujours avoir une distance de sécurité entre vos véhicules. Le conducteur du camion ou de l'autobus tente peut-être de ralentir en toute sécurité pour éviter de perdre l'élan nécessaire pour lancer son véhicule à une vitesse raisonnable dans la prochaine montée.
    Conduite sur les grandes routes
    Sur de nombreuses routes, les gros véhicules n'ont pas droit d'accès à la dernière voie de gauche des routes à trois voies et plus, même pour doubler. Si un gros véhicule vous suit dans la voie centrale, laissez-le doubler en vous rabattant sur la voie de droite.
    Quand un camion ou un autobus s'écartent à gauche pour vous permettre d'entrer dans la circulation convergente, ralentissez légèrement afin qu'il puisse revenir dans la voie devant vous. Vous pourrez ainsi le doubler en toute sécurité sur la voie de gauche, si vous le voulez, et l'aider à sortir de cette voie réservée aux véhicules plus rapides.
    Les sièges d'enfants à bord des autobus scolaires
    Sécurité routière et réglementation automobile
    Transports Canada Feuillet de renseignements – Sécurité routière
    RS-2004-07F
    TP 2436 F
    Novembre 2004, rév. en mars 2007
    ________________________________________
    Les autobus jaunes remplis d'enfants circulent sur nos routes de septembre à juin – nous les croisons durant les heures de pointe. Le matin et l'après-midi, ils acheminent nos enfants à l'école et les ramènent à la maison. En tant que conducteurs automobiles, nous devons surveiller les feux clignotants et redoubler de vigilance, et en tant que parents nous estimons que nos enfants sont en sécurité.Mais que connaissons-nous vraiment des autobus scolaires ? Que savons-nous de leurs caractéristiques de sécurité ? Voici quelques informations concernant la sécurité des autobus scolaires.
    Normes de sécurité et réglementation
    Un autobus scolaire est un véhicule utilisé principalement au Canada et aux États-Unis pour transporter des enfants en toute sécurité entre la maison et l'école. Au Canada, la conception des autobus est régie par environ 40 règlements du gouvernement fédéral et par la norme D250 de l'Association canadienne de normalisation. Ces exigences touchent des composantes comme la couleur de l'autobus, la conception intérieure et extérieure de la carrosserie, les miroirs, les systèmes d'éclairage et la conception des banquettes. En outre, des règlements provinciaux et territoriaux, des règles propres à chaque compagnie d'autobus et des politiques des commissions scolaires locales s'appliquent à l'exploitation de ces véhicules, aux parcours empruntés par les autobus, aux arrêts qu'ils doivent effectuer et aux exigences pouvant s'appliquer, le cas échéant, aux préposés se trouvant à bord de l'autobus, aux heures d'exploitation et aux exigences relatives aux permis des chauffeurs.


    Le rôle de Transports Canada
    Transports Canada établit les exigences relatives aux sièges d'enfants au Canada. De plus, Transports Canada détermine les catégories de sièges pour bébés et enfants, en fonction des dimensions appropriées. Les provinces et territoires définissent dans quelles circonstances et dans quels véhicules il faut utiliser les sièges d'enfants.
    Un bon bilan routier
    Les autobus scolaires sont tout simplement le moyen le plus sûr de transporter les enfants à l'école. Les dimensions et le poids de ce type de véhicules de même que les caractéristiques de sécurité intégrées aux autobus offrent une protection considérable aux occupants des autobus en cas de collision. Malgré le grand nombre d'enfants transportés et les distances parcourues, les blessures graves et les pertes de vie résultant de collisions mettant en cause des autobus sont très rares. En réalité, au Canada, moins de 0,02 % des personnes décédées à la suite d'une collision de la route étaient des passagers à bord d'un autobus scolaire.

    À l'extérieur de l'autobus
    Le plus grand risque pour la sécurité des enfants se trouve à l'extérieur de l'autobus, et provient soit de l'autobus lui-même soit de la circulation environnante. Pour écarter ces dangers, les autobus sont peints en jaune, d'une teinte bien distincte qui les fait ressortir. Ils disposent d'une série de feux d'avertissement à l'avant et à l'arrière qui indiquent aux autres conducteurs que l'autobus est déjà arrêté ou se prépare à arrêter, et que des enfants se trouvent peut-être près de la route ou sur la route. L'autobus est également muni d'un bras d'arrêt mobile du côté gauche pour avertir les automobilistes que des enfants montent ou descendent de l'autobus. Celui-ci est également équipé de miroirs spéciaux. Un bon nombre d'autobus sont munis d'un bras de contrôle de traverse pour piétons qui oblige les enfants descendant de l'autobus à traverser suffisamment loin devant l'autobus, afin que le chauffeur puisse les voir.
    L'intérieur de l'autobus a également été conçu pour protéger les occupants en cas de collision. On n'y trouve aucun objet tranchant ou à angle pointu et le toit est très résistant. Chaque banquette est aménagée de manière à protéger l'enfant sans recours à une ceinture de sécurité. Ce système, désigné sous le nom de compartimentage ou protection passive, fournit une excellente protection aux enfants d'âge scolaire sans l'utilisation de ceintures de sécurité. Les enfants n'ont pas à prendre de mesures spéciales pour assurer leur sécurité.

    Compartimentage et ceintures de sécurité
    La clé du système de compartimentage réside dans le fait que le dossier de chaque banquette est rembourré et se trouve à une distance spécifique de la banquette suivante. Si l'autobus arrête brusquement, l'endos rembourré du dossier de la banquette absorbe l'énergie dégagée par le mouvement vers l'avant de l'enfant. Sans ceinture de sécurité, le corps de l'enfant glisse vers l'avant et il heurte le dossier de la banquette devant lui de telle sorte que le choc est réparti sur toute la partie supérieure de son corps. Si on utilisait une ceinture abdominale, le corps de l'enfant pourrait pivoter sur la ceinture, concentrant ainsi la force de l'impact sur la tête et le cou. Advenant le cas où la ceinture n'est pas portée correctement (elle devrait être portée bas sur les hanches), l'estomac ou la colonne vertébrale pourraient être soumis à de graves traumatismes. C'est pourquoi Transports Canada ne recommande pas l'utilisation des ceintures abdominales dans les autobus scolaires.
    Il existe un autre type de ceinture de sécurité, il s'agit de la ceinture trois points ou plus communément appelée, la ceinture sous-abdominale et la ceinture baudrier. Même si ce système existe, son installation exigerait des changements à la conception structurale de l'intérieur de nombreux autobus. Cependant, la sécurité demeure le facteur primordial. Rien ne permet à Transports Canada de conclure que la ceinture trois points accroîtrait le degré de sécurité à bord des autobus scolaires. D'ailleurs, on craint qu'au lieu de porter leurs ceintures de sécurité, les enfants s'amusent avec et blessent éventuellement d'autres enfants se trouvant à bord de l'autobus.
    Enfants d'âge préscolaire qui voyagent par autobus scolaire
    Les jeunes enfants posent un défi différent. Depuis quelques années, les enfants d'âge préscolaire sont transportés de plus en plus souvent à bord d'autobus scolaires. Transports Canada a mené des essais visant à évaluer les incidences de cette tendance sur la sécurité des jeunes enfants.
    Selon des travaux de recherche effectués au Canada et aux États-Unis, des dispositifs de retenue installés de façon appropriée accroîtraient le degré de protection des petits enfants. Les recherches ont conclu que les enfants qui pèsent moins de 18 kg (soit des enfants âgés au maximum de quatre ans et demi) voyageant en autobus scolaire seraient mieux protégés s'ils étaient restreints convenablement dans un dispositif de retenue pour enfants approprié
    En se fondant sur cette étude, Transports Canada recommande qu'un dispositif de retenue approprié soit utilisé pour les enfants de moins de quatre ans et demi et pesant moins de 18 kg se trouvant à bord d'un autobus scolaire. Le dispositif doit être attaché correctement, de préférence en utilisant un nouveau dispositif d'ancrages inférieurs combiné avec une courroie d'ancrage convenablement installée. Il faudrait veiller à ce que le siège attaché à la banquette corresponde à la taille, au poids et à l'âge de l'enfant selon la recommandation du fabricant du siège.


    Les enfants pesant 18 kg ou plus qui seraient installés dans un siège d'appoint ou qui utiliseraient une ceinture de sécurité dans une voiture de tourisme sont bien protégés par les banquettes compartimentées régulières se trouvant dans les autobus scolaires.
    À partir du 1er avril 2007, tous les nouveaux autobus scolaires devront être munis de dispositifs d'ancrage de siège pour enfant. Voici le nombre minimal de sièges devant être munis d'un dispositif d'ancrage, en fonction du nombre de places désignées de l'autobus :
    • 2 sièges munis d'un dispositif d'ancrage pour les autobus de 24 places désignées ou moins;
    • 4 sièges munis d'un dispositif d'ancrage pour les autobus de 25 à 65 places désignées;
    • 8 sièges munis d'un dispositif d'ancrage pour les autobus de 66 places désignées ou plus.
    L'ancrage inférieur permet de fixer la base d'un siège pour enfant, alors que l'ancrage supérieur (l'attache) permet d'attacher solidement le haut du siège pour enfant au siège de l'autobus. L'utilisation d'un véhicule et son entretien, y compris toute modification, relèvent des provinces et des territoires.
    Pour plus d'information, consultez la partie Questions et réponses ainsi que la publication et la vidéocassette de Transports Canada intitulées Protégeons nos enfants : En voiture 1-2-3-4.

    [justify]
    [left]
    [b]

      الوقت/التاريخ الآن هو 2017-02-22, 01:32